outfit of dimoche

C’est dimoche, il fait froid, vous avez faim : le combo idéal pour vous donner des envies de classe intersidérale pour aller pécho le petit dej de 13h au franprix. Ce n’est pas une première, loin de là, puisque vous expérimentâtes déjà vos talents d’assortiment avec peu ou prou les mêmes vêtements. Un vêtement ne se jette sous aucun prétexte. Vous sortites donc guillerette ainsi affublée (nos photographes sont en grève, on a exploité le dessinateur de la cave pour l’occasion en lui faisant miroiter de la visibilité, petit protip startupnation au passage)

Vous pourrez ainsi observer les effets d’un tel accoutrement sur la nouille de rayonnage du franprix auprès de qui vous testez vos plus beaux atours avant de les envoyer au front.

Vous avez déjà noté :
-tenue basique : bonjour de loin “ça va ?” + air fatigué et sourire fastidieux
-petite tenue militaire partielle : “salut comment ça va ?” + serrage de main
-grande tenue militaire intégrale : salut militaire décidé en se redressant “salut ! ça va ?”
-tenue satapunk “hey salut ! comment tu vas ?” + serrage de main vigoureux à deux mains
et vous ajoutez donc :
-hippunk, skinppie, ou punskin : traversée du magasin après avoir penché la tête d’un air interrogatif pour se précipiter en disant “je t’avais pas reconnue t’as changé ! comment ça va ??” + accolade franche et enthousiaste.

C’est une réussite encore pour se défilé, à vous les studios

#parisFashion #hippunk #drague2franprix

 

 

 

 

 

 

Päris Mätch

aujourd’hui nous sommes allés visiter une Chevalière des Arts et des Lettres, elle nous a laissé cette incroyable chance de partager son intimité. Reportage.

calme et douceur d’un temps volé, l’espace d’une sieste. Plaid tricoté par une tricoteuse traditionnelle du coeur des deux-sèvres.

Loin de la modernité, la vaisselle à la main fait partie intégrante des rituels ancestraux que la Chevalière tient à conserver. Des pieds bien ancrés sur terre c’est avant tout des mains bien dans l’eau de l’évier.

Laver, étendre, laisser sécher naturellement. Le temps, le soin, l’application.

Soigner sa peau et rester fraiche ne sont pas pas tant une question de beauté que de savoir être à soi, c’est le secret de la force tranquille.

un bon transit s’accompagne obligatoirement du soin particulier mis à son service : temps, patience, concentration.

en cadeau, une médaille à découper pour vous permettre d’accéder à un peu de ce bonheur intense :

 

reverse satanx feats poucrave

c’est dimanche un jour quelconque, vous vous êtes relue regretter l’absence de rigolade de la ville et vous avez envie de vous jeter par la fenêtre, bravo. Et puis vous reçûtes un email à une réponse que vous envoyâtes fort en retard qui vous apprîtes que vous râtiâtes l’occasion d’illustrer la couv d’un roman portant sur un flemmard pour cause de flemme à répondre vite aux emails de boulot. Vous voilà soulagée : votre vie est votre œuvre la plus aboutie, vous êtes votre toile la plus grandiose.

Ni une ni deux, vous convoquez donc tout le comique troupier en présence, Reverse Satanx feats Poucrave, pour allier l’influenceuse mode, haut du panier culturel et rite ancestral sulfureux. Charme, mystère et pores bien débouchés au service du rire 2rue. En attendant de réussir à voler un présentoir à zines aux témoins de Jehovah (ce qui impliquerait de courir), vous aménageâtes ensemble une solution astucieuse :

comique troupier littéral.

Époustouflant pour à peine 30 secondes de dessin. Reste à savoir quand vous aurez pas la flemme de sortir l’attirail ni l’appréhension qu’on vous poursuive en vous jetant des cailloux en hurlant vu la piètre qualité du public dans cette ville, ce qui risquerait de pas trop arranger les choses concernant votre humour. L’avenir de l’humanité en pâtirait ça serait tout de même regrettable. Va falloir consulter l’horoscope.

#parisFashion #rire2rue #comiqueTroupier

haute plomberie

C’est si gai qu’on dirait un dimanche. Y bruine de merde, le robinet fuit encore après une vague tentative de changer le joint stoppée pour cause d’absence de biceps y’a des mois, les plic-plocs s’ajoutent, vous chougnez par dessus histoire de parfaire le tableau à cause des siphons pleins de poils de cul que sont les gros gars aussi intéressants que des boulons quand ils se décident pas à se déboucher, vous en avez ras le bol de jouer de la ventouse pour que les copains se décident à se marrer : c’est la débandade. Vous songez à vous allonger sur le carrelage froid et attendre la mort en regardant le plafond : il est temps de réagir.

Vous avez abandonné l’idée d’aller vous changer les idées devant un bel étal de stylos vu qu’on est samedi et que ça va être la foule, vu que vous avez eu la panique qui est montée en attendant le métro, vu que vous avez fini avenue de flandres à vous demander quel shopping on peut bien faire ici pour se remonter le moral. Quand soudain, entre une floppée de joggings en moumoute et un monceau de roses en plastique, vous stoppâtes, renversée d’émotion par l’esthétique parfaite d’un bijou.

Vous l’acquérites et remontères prestement non sans avoir aussi chopé quelque cappucino industriel viril pour y tremper quelque tartines testostéronées réconfortantes en poussant des râles rauques.
Tant pis pour le nouveau stylo, on va se contenter d’un bon décrassage de l’ancien en attendant et votre toute nouvelle acquisition va venir accompagner fort à propos un beau sautoir déjà tout à fait dans le thème :

Si c’est déjà absolument renversant de classe, vous avez pas fini de briller en ajoutant de la splendeur à la splendeur, avec ce talent certain d’avant-gardiste de la mode qu’on vous connait :


Une clé à mollette pour accompagner le gros boulon ainsi tenu en respect, vous vous stupéfiez vous-même. Ça vous frappe à nouveau, l’amulette fonctionne à merveille : ha mais au fait, vous en avez toujours rien à foutre. Ouf on est encore passés pas loin. Votre moral remonte, vous vous parez de vos plus beaux atours, et c’est parti pour la bamboche avec une copine, ainsi rutilante comme un monster truck.


#ParisFashionStyle #joaillerie #boulon #HautePlomberie

bonne année mon cul

“sais-tu que selon le petit larousse, “queer” ça veut dire bizarre ?” c’est comme pour le trepalium : une discussion chiante qui s’annonce.
Poucrave a donc testé pour vous : être queer.

je sais pas si je sais très bien faire ou pas du tout faire. La rédaction est sur le coup.

autant pogoter pendant le brainstorming

#parisfashion #tendance2001 #bonneannéemoncul