OYEZ

ce samedi j’aurai un saucisson brioché dans chaque poche et des patates dans la capuche car je serai là (click click):

Dans ma farde, j’aurai des gravures de tout format à vendre. Juste prévois du cash, je vais essayer de me débrouiller pour pécho de quoi emballer les gravures au dessus du format A5 sans que ça s’abime.

J’aurai très certainement mes gravures des culs de mandragore toutes fraichement gravées et imprimées cette semaine

Good Mourning

L’autre jour je m’emmerdais sec à la Halle st Pierre, qui m’a mangé 30 % du prix de fanzines pour justifier le déplacement d’une table sur 2m et le très généreux prêt d’une chaise pour 2h, alors j’ai peint à l’aquarelle une pauvre bestiole sous un drapé en soupirant d’exaspération. Je me suis dit que quitte à faire artiste à la con, autant faire dans le mystère. Bref j’étais là à prendre un air inspiré pour faire strictement n’importe quoi, et puis j’ai rangé cette énième aquarelle que je finirai sans doute par détruire comme le reste.

Je suis une connasse de compète, c’est de notoriété publique. Ça veut dire que je réagis très exactement comme un mec, sauf que j’ai des nichons ce qui implique que je n’ai aucun d’humour et que mon travail perd de son intérêt au fur et à mesure que lesdits nichons se cassent la gueule, c’est mathématique.

mais bon force est de constater que je suis pas un mec la preuve c’est que j’entre moyennement dans leur jeu favori de la compète à base de je-suis-plus-original-que-toi-je-te-ferais-dire et que faire des procès et des scandales ça me fatigue (et bon faut bien dire : je passerais mon temps à ça vu quelle inspiration je suis pour le monde). Quand j’ai vu la bestiole drapée de Marchalot je lui ai proposé de la graver en lino parce que c’est un gars qui fait “ha ouai trop bien !!” quand  tu lui dis “he t’as vu on a fait des dessins qui se ressemblent c’est marrant !”. quelle ambiance de merde jvous jure, ce qu’il faut pas supporter.

Je lui ai proposé déjà parce qu’elle était mieux que ma bestiole à moi (j’ai bâclé par flemme), et puis parce que j’en peux plus de mes trucs ça me sort par les trous de nez alors graver d’après le travail de gens que j’aime bien ça m’enthousiasme beaucoup plus (Je précise ici que c’est moi qui demande à des gens que je connais et que c’est pas la peine de venir me faire chier avec vos dessins, je m’en fous et vous risquez fort de me donner envie de vous taper). Bref, tout ce gros pavé pour dire que voilà la lino que j’ai gravée et imprimée, et elle est trouvable sur l’échoppe.

 

c’est la toussaint !!

pourquoi attendre noël pour faire de la maille, c’est pourtant pas les fêtes religieuses à la con qui manquent. Alors voilà j’ai décidé de capitaliser sur la Toussaint, au moins c’est original. Gros fun, grosse ambiance, géraniums à gogo et gravures en promo. Jusqu’au 5 novembre seulement, 20% sur toute commande à partir de 50 balles en entrant le code teufdesesmorts sur l’échoppe

Paris me gonfle

l’automne parisien

tu m’étonnes qu’on devienne casse-couilles à Paris. Dans 19m2 à faire tenir la presse mes sapes et mon chat, comment veux tu pas devenir artiss à la con à écrire de la polésie chiante : t’as tout juste la place pour des haïkus merdiques. Sur la micro table bancale, tu graves,  tu manges, tu peins et tu fais de toutes petites aquarelles à la noix en chialant que y’a pas de putain de vie ici vu que faut tout planifier et avoir des prétextes à la con pour se voir. Ma vue, c’est la sécu, alors plutôt que faire de la BD je regarde les fenêtres et j’imagine des aventures torrides entre Jean-Mi préposé à la CMU et Josiane qui est aux archives, mais l’effort d’imagination est trop énorme, l’architecture stalinienne est un frein non négligeable à l’érotisme alors ça me fatigue.

tu tires peu de gravures sur une presse taille douce, ça nécessite de tout déplacer pour faire du coin dodo le coin impression, que le coin buanderie devient le coin séchage de gravures, avoir des slips propres ou de quoi vendre pour raquer le loyer hors de prix, la grande question métaphysique. Maigrir dans cette ville a un sens : c’est pour pouvoir passer entre le plateau de la presse et la penderie, et accessoirement avoir l’air goth en vernissage pour attirer le bourgeois qui se traine une mélancolie d’un autre ordre. Il s’emmerde. Il a pas d’imagination. Alors il côtoie des artistes si délicieusement émaciés, si magnifiquement déprimés avec de belles cernes bien  noires, il les fait picoler pour faire du bondage avec après, c’est exotique. Il drague les jeunes meufs artistes pimpantes qui désespèrent de pas savoir si on s’intéresse à leur cul ou à leur taf. Moi vieille meuf artiste je me la joue punk pour justifier mes slips troués.
Des fois tu causes de ta frustration et on te cause espaces de coworking. On  te dit d’aller donner des cours, mais bon t’aimes toujours pas la compagnie imposée plus de 3mn et l’idée de t’en farcir plus d’un jour par semaine ça te fait bouillir la merde dans le cul.

Paris pousse à devenir aussi chiant que Lamartine et aussi prétentieux que Victor Hugo pasqu’on a pas la place pour mettre une presse à épreuve pour tirer de la lino au kilomètre ce qui permet de les vendre pas cher comme on vend des patates et des trucs marrants et pas péteux. Nan ici faut faire peu, et très cher, et artissstiquuue pasque t’as pas la place de stocker les gravures, pas le place de ranger les emballages, pas la place de faire sécher plus de 20 tirages, pas la place de faire joujou avec des macules, pas la place de faire 2 conneries vite fait, pas la place de commencer un truc pour l’abandonner pour se lancer dans un gratin de patates nan faut tout ranger tout de suite sinon t’as même pas la place de sortir son éplucheur à légumes. alors t’étudies la possibilité d’imprimer des lasagnes, mais à quoi bon.

Filez moi un putain d’appart-atelier ou je vais tout cramer.

en attendant j’ai retiré la Paresse de Vallotton, j’ai mon loyer exorbitant  et la psy chez qui déverser ma haine de paris à payer :

l’artiste

voilà un portrait de l’artiste dans son élément naturel : le gros bordel. Cette gravure est trouvable sur l’échoppe, et il y a deux autres versions existantes en trichromies.

J’avais aussi gravé cette Méduse, j’ai oublié de le dire, trouvable itou sur l’échoppe (pour une remise en main propre pour le moment, en attendant que je me refasse pour choper des emballages pour des envois)