DOUBLE ROCK, TROUBLE ZOMBIE !

On se fait iech comme des pierres, on s’emmerde comme permis par l’état, alors voilà j’ai décidé de faire n’importe quoi pour changer et pour esbaudir la compagnie comme au bistro. C’est dessiné avec des pieds qui gigotaient sur ma playlist. J’avais annoncé le printemps dans une aquarelle, et mon génie naturel me fait boucler Double rock, trouble zombie ! aujourd’hui. C’est pas croyable, il faut me décerner le prix nobel de quelque chose. Cheer up, laisse donc pas la période s’appesantir sur toi et rejoins donc le côté débile de la force.
je sortirai ce Pulitzer dès que j’ai repris mon souffle et renfloué les caisses, en attendant, enjoy !

Des croûtes aux coins des yeux #20

elles sont belles elles sont fraiches mes croûtes
Vu la pénurie de bonnes nouvelles actuellement, je vous offre celle-ci, c’est le numéro 20, c’est un compte rond, ça veut rien dire ça correspond à rien et c’est aussi con qu’un anniversaire, mais c’est un bon prétexte à trinquer, alors levez le coude à la santé des croûtes. Comme d’hab tu cliques sur l’image pour accéder au pdf, qui est retrouvable ici avec tous les autres. Cheers !

Petites Fables 2

c’est pas tout à fait un journal de confinement. C’est pas tout à fait autre chose. C’est pas tout à fait de la littérature. Ça aurait pu être titré “d’un néant à un autre” en hommage à Ratcharge. Ça pourrait être un paquet de chose mais c’est finalement comme d’hab : n’importe quoi assemblé n’importe comment, et c’est un PDF qui regroupe des textes écrits depuis mars dernier qu’on pouvait déjà lire sur le blog, mais ça fait vrai livre d’intellectuel fait comme ça. Non je me suis pas pété le cul pour la couv et la 4ème de couv, puisque c’est les même que pour le premier. Feignasse un jour, feignasse toujours.

clique sur la couv et accède ainsi magiquement au PDF, c’est beau la technologie :