Petites Fables 2

c’est pas tout à fait un journal de confinement. C’est pas tout à fait autre chose. C’est pas tout à fait de la littérature. Ça aurait pu être titré “d’un néant à un autre” en hommage à Ratcharge. Ça pourrait être un paquet de chose mais c’est finalement comme d’hab : n’importe quoi assemblé n’importe comment, et c’est un PDF qui regroupe des textes écrits depuis mars dernier qu’on pouvait déjà lire sur le blog, mais ça fait vrai livre d’intellectuel fait comme ça. Non je me suis pas pété le cul pour la couv et la 4ème de couv, puisque c’est les même que pour le premier. Feignasse un jour, feignasse toujours.

clique sur la couv et accède ainsi magiquement au PDF, c’est beau la technologie :

 

 

ouai ouai c’est ça ouai la lecture

Et puisque c’est ainsi, j’ai ajouté une version web de Il était trois fois sur ma page de pdf en accès libre ( le format et la mise en page diffèrent de la version papier). Il me reste une poignée d’ex sur l’échoppe, pour le moment la réimpression est pas prévue vu que c’est la merde.
c’est pour les enfants, c’est pour les adultes, c’est pour les vieux. c’est pour quiconque voit encore dans ce brouillard des couleurs qui pètent et de quoi rigoler. C’est pour toi là-bas. Si tu crois que je vais arrêter de me marrer aux trucs crétins, tu te fourres le doigt dans l’oeil jusqu’au coude, réalité !

Il était 3 fois / Octobre 2020