admiréchieune

Je repensais en refaisant mon démonbite (que je vais peut être graver sur bois pour m’occuper les mains, on verra) au génie dont on nous rebat les oreilles, là.ou juste de l’admiration pour la maitrise de n’importe quelle pratique plastique ou artistique plus qu’autre chose. Je comprends pas ce truc. Genre qui va admirer un plombier qui a 20 ans de métier et connait tous les modèles de joints ? personne, et faut vraiment avoir jamais changé le moindre joint soit-même pour pas admirer ça, honnêtement (“plic ploc” dans ma cuisine). Enfin chais pas ça m’énerve. J’admire les musiciens parce que j’ai pas la pratique et j’ai plus la patience pour m’y mettre maintenant, mais ça me viendrait pas à l’idée de voir là dedans quelque chose d’exceptionnel, j’ai bouffé, grandit, maté la télé avec des musiciens ben ils pètent comme tout le monde, ils font chier comme tout le monde, et font des blagues pourries comme tout le monde bon voilà.

Je pige pas qu’on mette ça à part, je pige pas qu’on développe un melon parce qu’on sait tenir un crayon, je pige pas qu’on finisse en orbite parce qu’on dessinait en cours, parce qu’on est pas foutu de changer un joint de robinet, parce qu’on a pas envie d’avoir un patron sur le dos. Faut être con pour y trouver de quoi flamber, franchement. Je préfèrerais savoir faire des lasagnes qui finissent pas en flaque de vomi par exemple, là.

sinon j’avance bien sur mon prochain chef-d’œuvre qui me fera atteindre le grand prix de formule 1 d’angoulême, à coup sûr :

du coup bon je me disais pour mon titre

peinterolle

aujourd’hui j’ai peint un petit autoportrait viteuf dans ma tenue casual pour aller pécho des chips au carrouf :