Novembre à Genève

Je rentre tout juste de Genève, où j’ai mis à profit ma non-connexion pour faire un fanzine.
16 pages de drame, rires, larmes et copains, avec une couv bleu délavé comme des yeux qui ont trop pleuré, trouvable sur ma boutique.

Frédéric Hojlo résume ce fanzine : “A la fois spontané et nerveux d’un côté, calme et réfléchi de l’autre, aussi bien pour le trait que l’écriture et exactement comme la semaine passée à Genève qui est racontée dans le zine.”