Lumpenprolétariat

Bons à rien, inutiles, parasites, louches, irrécupérables, traitres, fourbes, le Lumpenprolétariat, ou sous-prolétariat (textuellement “prolétariat en haillons”), est la classe fourre-tout inventée par Marx qui lui permettait de mettre tous les gens qui rentraient pas dans les autres cases et foutaient un bordel pas possible dans ses théories.
Pratique, le Lumpenprolétariat lui permettait ainsi de créer une sous-classe à l’intérieur même du prolétariat en distinguant le salariat du reste, et donnait aux prolétaires de quoi mépriser en dessous de lui, ce qui est bien pratique.
Pour Marx, le lumpenprolétariat, c’est le placard du haut dans lequel on fourre tout ce qui traine sans ranger et qui finit par te péter à la gueule à force d’oublier de le vider, pour résumer.

Portfolio de 15 portraits d’artistes en Lumpenprolétariat, linogravure.
Pour le détail des artistes en question, voir par ici.

15 linogravures 12x17cm, encre grasse sur papier 120gr 15x21cm
dans une pochette en papier 200gr avec titre gaufré.
30 exemplaires numérotés & signés.
envoie en recommandé R1 en france envoi en lettre prioritaire partout ailleurs dans le monde, sans recommandation.

sur la boutique