SALUT LES JEUNES

ce matin j’étais encore au lit à maugréer que le mélange des générations se fait beaucoup plus  difficilement en ville ou bien ça devient de la grosse merde prétexte à bousiller des plus jeunes. Quand SOUDAIN une épiphanie. Plutôt que me morfondre d’être prise pour une prof, pourquoi pas jouer à ça à DONF et le faire avec des gens qu j’aime bien ? ben oui je suis con moi ou quoi, j’adore ça parler de technique et raconter comment ça marche, en plus je m’emmerde et en plus les vieux cons me rendent malade : CQFD faut que j’aille transmettre mon savoir de daronne à des jeunes, en DIY dans des résidences improvisées par exemple. Heh. c’est que je l’ai déjà fait en plus, et je cherchais à le faire à Paris mais sans trouver de moyen rigolo (bah ui vu l’embourgeoisement ici ça serait pas exactement ce que j’ai en tête c’est le moins que je puisse dire). en plus je me suis fait allègrement repomper mon précieux savoir pour zéro cacahuète par des gens qui eux ont pas trop eu de souci à se faire payer pour prétendre jouer aux profs avec donc bon, merde à la fin quoi.

Mais clairement, j’ai dans le sang cette envie de porter une blouse et de taper sur des doigts en gueulant “c’est quoi c’travail” en distillant des vieux souvenirs de ma conscription.
Les enfants de france et de navarre, contactez moi si ça vous branche de discuter de ce genre de truc. La dédicace m’emmerde les vernissages me font rentrer tôt, exposer ça m’amuse juste pour voir des rigolos et  faire le prof pour des écoles d’arts me répugne (techos me dirait plus déjà plus) mais ça, ça me botte, donc go. Par contre je fais pas ça gratos et encore moins à mes frais. du coup on peut discuter de comment on peut bricoler ça (y’a aussi moyen de coupler ça avec une expo vente de mes bidules dans des rades, enfin on peut tout imaginer pour le côté caillasse), faites signe si jamais. Et puis bon tu te doutes bien que mon truc c’est pas d’aller expliquer comment je taffe auprès de gens qui ont déjà eu un premier aiguillage dans ce genre de choses, c’est pas ça qui m’intéresse. Comme j’avais fait des démos déjà à Total Heaven ou dans une librairie anar, par exemple, avec Affiche Moilkan, Chifoumi, les gens chouettes là. J’ai pas envie de faire ça en école (vu que je veux aucune équipe pédago de mes deux sur le dos). Mes meilleurs profs c’est ceux qui étaient pas bons profs ou aimaient pas les profs ou qui savaient pas trop ce qu’ils étaient en train de foutre mine de rien ou pensaient être utiles sur un autre plan, tous domaines confondus. Ha.

Et puis quand j’ai posé encore ce truc de l’eau qui mouille, je me suis rendue compte que je suis entourée depuis des lustres de nouilles bricoleuses qui savent super bien montrer comment elles bossent sans chercher justement à jouer aux profs ou sont pas devenus gourous. La fabrique de fanzines, Les amis de l’imprimé populaire, les copains à avoir des ateliers, et je me rendais pas compte juste, mais y’a des tas de gens à m’avoir dit pourtant que chuis douée pour donner envie de faire des conneries et c’est bien vrai, ça. Je l’ai bien vu, et souvent sans m’en apercevoir (quel talent) vu que pour moi ça consiste juste à dire “rha mais tu me gonfles avec tes complexes de merde on s’en tape du résultat vazy là rhaaa démerdev !”
Juste je fais partie de ces andouilles qui font parfois fausse route parce qu’on leur a dit qu’on était autre chose, artiste auteur ou je sais pas quoi. Des gens chouettes qui sont devenus des cons et des connes en devenant artiste ou auteur moi ça me fait pas envie et ça me rend dingue par dessus le marché. Mais chais pas moi ce qui m’éclate c’est faire des trucs avec mes mains avec d’autres crétins et donner envie de faire et non pas de devenir artiste, ce truc de dire “prof” me bloquait complet vu ma scolarité, mais quand tu changes d’angle et que tu regardes bien qui y’a autour et ce que t’as envie de faire bah c’est évident. Je l’avais dit pendant mes études à mon daron “boarf pourquoi pas être prof aux beaux arts c’est peinard ça” et lui il avait pété une pile parce que c’était pas ambitieux. Mais moi la réussite sociale, bah je m’en fous moi putain, faut vraiment avoir oublié ce que je raconte depuis des lustres ou quoi. Faut vraiment se méfier de la merde qu’on te dit sous prétexte de reconnaitre des qualités ou vouloir une revanche sur un monde de merde, et pourtant je le savais très bien et j’ai jamais voulu de revanche vu que je me suis démerdée autrement. Bon voilà, maintenant que j’ai posé ça y’a plus qu’à. Comme ça je pourrais graver et imprimer et faire du zine et faire n’imp comme je veux avec des rigolos et de mon côté continuer à faire l’andouille exactement comme j’ai envie, comme d’hab. Je suis protégée du collier de barbe par mon immense crétinerie, je peux y aller tranquille.