ces gars, là

Y’a des gars qui pensent que si on est sympa avec eux et qu’on s’intéresse à leur taf, c’est qu’on crève d’envie de tripoter leur bite et de leur foutre nos miches sous le nez. tu m’étonnes que ce ramassis de cons passent leur temps à se faire de la bonne grosse promo entre eux, je suis à peu près sûre que s’ils se décidaient à s’enculer pour de bon, comme disait Vivi, on nous lâcherait la touffe et on pourrait enfin croire que notre taf vaut réellement quelque chose vu qu’on arrêterait de le confondre avec notre cul.

Y’a des gars qui pensent que le chantage au taf avec le cul c’est un truc cool dis t’imagines, ce genre si peu fiers qu’ils agissent comme le plus méprisable du mainstream à pratiquer la promotion canapé sans vergogne. Je sais pas moi, mais quitte à agir comme ça allongez au moins la caillasse en conséquent, ça devient vexant de baiser des vieux porcs pour être éditée en riso à 12 exemplaires à un moment, nan ?

ce genre de gars, ils braillent qu’on est des saintes nitouches et à la fois des grosses salopes si on les rembarre, ils ont pas froid aux yeux à jongler avec les contradictions, c’est des acrobates de génie même. Ce genre de mecs y pensent qu’être libertaire ça veut dire monnayer leur intérêt pour ton taf contre une partie de cul, ce genre de mec est tellement sûr d’eux que si on est pas intéressée c’est forcément qu’on est des connasses coincées vu qu’ils sont irrésistibles, que leur bite, c’est dieu et que dieu, ça se refuse pas. Ces mecs là ça doute de rien, à chouiner que personne sait séparer l’artiste de l’homme quand l’homme fait de la grosse merde tout en continuant à utiliser son art pour faire avaler cette merde et que c’est bien la preuve que c’est un artiss.

Toi, sans doute que t’es du jambon, à même pas vouloir baiser ses majestés.

Ce genre de gars à bien réussir en politique, tsé, où tu peux agir comme la pire raclure tant que c’est pour la bonne cause ça passe tranquille. Faut quand même avoir bien peu de fierté pour instrumentaliser son taf pour obtenir de la baise, faut avoir une bien piètre estime de soi au fond quand on compte sur son boulot, sa renommée ou sa place pour faire pression afin d’obtenir des culs. chais pas moi, j’ai pas besoin de ça pour niquer dans la joie, et ça doit être pour ça que précisément, j’ai pas plus taffé dans l’underground autoproclamé qui considère le cul comme de la saloperie de dominant et tout ce qui va avec.