mardi philosophie

Bizarre conception, cette obligation de porter du tergal marron qui gratte passé un certain nombre d’années pour bien montrer à qui s’en fout complet qu’on a pas de souci avec ça, je me dis quand j’entends quelqu’un dire qu”‘on ne “veut” pas vieillir à continuer à s’habiller comme unE ado. J’t’emmerde d’abord.
“ne pas vouloir vieillir” parce que vieillir dans des sapes confortables et que t’aimes c’est pas possible, selon d’obscures lois de physique. T’es censée  kiffer le beige, te damner pour l’insipide, te pâmer pour des blouses en nylon. Les vieux en docs ça brouille trop les pistes. Et si on arrive plus à dater les gens hin, comment on va faire pour savoir qui mépriser ? si on commence à tout mélanger là, c’est le bordel, c’est le chaos, c’est l’anarchie !

“pas vouloir vieillir”, en voilà du concept, dis. tic tac tic tac ding ding ding voilà hop fini les conneries désormais tu mettras des vestes avec des coudes en cuir et tu rêvasseras à un pavillon de banlieue avec un puits en pneus devant, fini la rébellion, fini la rigolade, non mais ho t’as cru quoi qu’on pouvait rester coincée dans l’âge ingrat ?

“l’âge ingrat” comme si à 45 piges cracher sur sa propre jeunesse réellement ambitieuse l’était pas, ingrat. Jvous jure y’en a à penser à l’envers, c’est sidérant.