Good Mourning

L’autre jour je m’emmerdais sec à la Halle st Pierre, qui m’a mangé 30 % du prix de fanzines pour justifier le déplacement d’une table sur 2m et le très généreux prêt d’une chaise pour 2h, alors j’ai peint à l’aquarelle une pauvre bestiole sous un drapé en soupirant d’exaspération. Je me suis dit que quitte à faire artiste à la con, autant faire dans le mystère. Bref j’étais là à prendre un air inspiré pour faire strictement n’importe quoi, et puis j’ai rangé cette énième aquarelle que je finirai sans doute par détruire comme le reste.

Je suis une connasse de compète, c’est de notoriété publique. Ça veut dire que je réagis très exactement comme un mec, sauf que j’ai des nichons ce qui implique que je n’ai aucun d’humour et que mon travail perd de son intérêt au fur et à mesure que lesdits nichons se cassent la gueule, c’est mathématique.

mais bon force est de constater que je suis pas un mec la preuve c’est que j’entre moyennement dans leur jeu favori de la compète à base de je-suis-plus-original-que-toi-je-te-ferais-dire et que faire des procès et des scandales ça me fatigue (et bon faut bien dire : je passerais mon temps à ça vu quelle inspiration je suis pour le monde). Quand j’ai vu la bestiole drapée de Marchalot je lui ai proposé de la graver en lino parce que c’est un gars qui fait “ha ouai trop bien !!” quand  tu lui dis “he t’as vu on a fait des dessins qui se ressemblent c’est marrant !”. quelle ambiance de merde jvous jure, ce qu’il faut pas supporter.

Je lui ai proposé déjà parce qu’elle était mieux que ma bestiole à moi (j’ai bâclé par flemme), et puis parce que j’en peux plus de mes trucs ça me sort par les trous de nez alors graver d’après le travail de gens que j’aime bien ça m’enthousiasme beaucoup plus (Je précise ici que c’est moi qui demande à des gens que je connais et que c’est pas la peine de venir me faire chier avec vos dessins, je m’en fous et vous risquez fort de me donner envie de vous taper). Bref, tout ce gros pavé pour dire que voilà la lino que j’ai gravée et imprimée, et elle est trouvable sur l’échoppe.