dreams are my reality

Cette nuit, j’ai trouvé un prétexte pour me retrouver seule avec un copain et lui rouler des grosses pelles : je lui ai proposé de venir avec moi acheter de la brioche.
Imparable.

On est partis tous les deux, et je suis revenue avec de la brioche et en ayant oublié le gars en route. J’en ai marre de faire des rêves réalistes.