Tribune contre les tribunes

On me demande de signer en tant que “professionnelle de bédé” une tribune en soutien aux bibliothécaires contre le pass sanitaire. Alors je vais racoler auprès des lecteurs de bédé exclusivement une signature de tribune en soutien aux grosses branlouzes pour le droit de rien foutre au rade et pour l’obtention d’une allocation Lycamobile à la CAF.
Je peux signer des tribunes “en tant que”. Ça claque à la boulange et tout le village peut s’exclamer que la fille à Laurence et la petite-fille à Marie-Jo elle est dans Le Courrier de l’Ouest. Ça me ferait une super jambe mais peut-être que je pourrais avoir droit à du boudin gratuit et du rab de moghète à défaut d’éveiller les consciences cultureuses à propos du pass sanitaire. Je me demande si ils trouvent Kafka poétique et B. Traven délicieux, chez les Professionnels de la Profession du Saint Livre Culturel .

J’ai un petit conseil pour rester sainE d’esprit : si t’es pauméE dans ta vie et que tu sais plus où t’en es dans ta fulgurante carrière, attends de voir quelles tribunes on te propose, et cours à l’opposé.
J’adopte la position couchée pour la sieste pour le restant de mes jours, bonsoir.