l’artiste

voilà un portrait de l’artiste dans son élément naturel : le gros bordel. Cette gravure est trouvable sur l’échoppe, et il y a deux autres versions existantes en trichromies.

J’avais aussi gravé cette Méduse, j’ai oublié de le dire, trouvable itou sur l’échoppe (pour une remise en main propre pour le moment, en attendant que je me refasse pour choper des emballages pour des envois)