les barbares

NOUS SOMMES LES INDISPENSABLES braillent-ils en écrasant tout sur leur passage LAISSEZ PASSER JE SUIS UTILE ! hurlent-ils en piétinant les primevères peu rentables de leurs respectables godasses.

LA CULTURE EST UN REMPART A LA BARBARIE, s’époumonent-ils en se tenant le cœur, chevauchant les lourdes montures de l’apocalypse ministérielle. En haut des remparts, ça chante aussi, et, émus, on sacre essentiels, le fil de l’épée sur les fières épaules. Tu peux redresser la tête, tu peux attendre désormais serein l’avènement d’un état enfin respectueux de la Culture et la reconnaissant à juste titre son rôle d’élevage en faisant mine que c’était pas trop le cas jusque là. Tiens et ton percheron culturel peut pas aller bouter quelques maures du côté de Poitiers ? on a des entrées pour le puy du fou sur ta route ça peut t’inspirer et ça nous rendra bien service, et c’est de l’histoire c’est Sain(t), c’est pour éduquer nos chères têtes bien blondes mais dans  l’amusement.

Essentiels indispensables et utiles, nos magnifiques chevaliers s’en furent droit dans le mur fasciste, la fleur à l’épée, prêt à pourfendre tous vaurienNEs en travers  de leur grandiose destinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.