échos échos échos

en février je dessinais ce strip après avoir écouté un copain formidable (vu qu’on est pareils, tsais) :

et aujourd’hui je dessine celui-ci suite à une incroyâââble série de coïncidences qui ne m’ont absolument pas étonnée. Des fois c’est dur de se dire que y’a rien d’autre que de l’humanité dans ce genre de hasards et d’y voir le destin ou je ne sais quelle connerie du genre qui ferait enfiler une toge de gourou pour causer du grand tout à la con et finir dans les délires queer à la mode. Et nan c’est juste des gens qui réfléchissent hors des cases :

bon tout ça pour dire que des fois la vie prend tout son sens dans une soirée où tu finis de faire le lien entre des tas de trucs, du zine à ta conception politique, des rencontres à la communication et finir en beauté grâce à un mec croisé, spliff au coin du bec, qui improvise rien que pour toi et en te fixant bien dans les yeux une lap-dance sur la barre de métro avant de quitter la rame en t’adressant ses deux pouces levés. T’as déjà vu plus crétinement cool toi ? moi rarement.

One thought on “échos échos échos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.