dimoche

le constat d’aujourd’hui c’est que le soleil dans la gueule n’annule pas france info ni les dissonances de ce monde. Je me refais donc un café en pestant qu’on est bien prompts à culpabiliser les gens dehors sans regarder où se transmet le virus, parce qu’on l’aime son petit papa état, on ira pas le contredire, on le kiffe son petit travail on ira pas l’arrêter, et pour ça on se doit d’avoir une mémoire très courte et d’oublier les morts invisibles, nier les séquelles possibles chez des mômes qu’on oblige à ingurgiter la république raciste, miso et te plantant bien profond dans le crâne que t’es là pour servir, le tout en baignant dans les miasmes, et surtout bien taper sur la gueule des fous inconscients qui veulent réduire toute cette saloperie en cendres.

M’en fous chuis folle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.