les fêtes de noël

Maman va prendre soin de toi, t’inquiètes, repose toi sur elle. Papa très costaud viendra à bout du virus, papa c’est le plus fort, et maman te bercera jusqu’au vaccin en babillant parce que maman c’est la plus gentille et douce. Dors, mon bébé, sois en paix, aies confiance et reste dans le giron chaud. L’extérieur c’est dangereux, les gens dehors sont bizarres, ils ne te comprennent pas comme tes gentils parents, reste au chaud et mange ta soupe, fais tes devoirs et tout ira bien. Aies de bonnes notes, travaille sérieusement, c’est pour ton bien tu sais le monde est un champs de bataille et il faut t’armer, et t’armer c’est avaler, comprendre, assimiler et utiliser ses règles pour ne plus les trouver absurdes et tu les défendras à ton tour.

Dimanche on mangera ensemble parce que c’est comme ça, et on sera contents de nous, à la table bien mise avec la joli nappe, maman fera à manger pendant que papa prendra son petit apéro parce qu’il est fatigué et il sait pas bien faire de toutes façons, toi tu aideras maman parce que tu as bon cœur et tu n’es pas fatiguéE, parce que tu sais qu’il faut être gentil si tu veux qu’on soit gentil avec toi. Tu as peur, peur, que maman ne soit plus là, que papa ne soit pas le plus fort, tu as peur de l’extérieur, peur de mal faire et peur de l’avenir, peur des gens et peur de toi.

Un jour tu découvres que crier c’est pas bien, dire non c’est méchant, on attrape pas les mouches avec du vinaigre et comment veux-tu qu’on t’aime si t’es méchant comme ça à vouloir vivre sans t’occuper des autres ? tu ne m’aimes plus, voilà tout, une vie de sacrifices et toi tu es cruel alors que j’ai tout donné pour toi, tout.
tu ne sais pas ce qu’il te faut, tu fais n’importe quoi, tu vas voir des amiEs alors que des gens crèvent, et qu’on se tue à la tâche, est-ce que tu te rends compte ? Tu devrais aller prier pour le salut de leur âme plutôt. C’est quoi ces façons de faire de vouloir parler normalement aux gens dehors, regarde comme ils sont sales et fous, sûr qu’ils s’en foutent de distribuer un virus mortel, alors que de braves gens continuent à travailler sérieusement, ils l’ont cherché de toutes façons regarde moi ça, sûr qu’ils ont pas bien travaillé à l’école ceux là, le virus les aura et ça sera un juste retour des choses. On a rien sans rien, et faut pas s’étonner quand on joue les rebelles de se faire punir. C’est normal. Dire non c’est inconséquent, irrationnel et irresponsable et papa n’est pas d’accord.

On va le dire partout, que tu es un vaurien. Le monde doit savoir, noël doit avoir lieu, c’est de ta faute si des gens meurent, c’est de ta faute si tu crèves aussi, tu l’as cherché tu crois quoi, que la vie c’est du gâteau, et qu’être sur cette terre c’est flâner le nez au vent ? tu crois que tirer des feux d’artifices quand tu en as marre de manger les coups changera quelque chose ? tu crois que la joie qui explose en même temps que les feux est quelque chose de responsable ? On va décréter un couvre-feu, parce que tu comprends rien à la vie et comment elle fonctionne. Papa fera des rondes, et maman babillera, pour que des frères et sœurs ne soient pas salement influencés et ils seront rassurés qu’on les aime toujours, et toi tu seras puni comme le vaurien assassin que tu es.

Libertad était un enfant de l’assistance publique. Certains n’y verront que de l’anecdotique.

 

 
moins d’amertume, plus de Katerine :