la lassitude

Je la fais courte, faut que je retourne bosser : Larcenet, il y a peu, écrivait plusieurs salves contre les BD de Emma.

J’ai commenté, après un mois à essuyer les attaques constantes de fascistes avec mes camarades, ce choix là avait quand même de quoi faire sortir de nos gonds. Voici mon com :

Utiliser sa légitimité pour taper sur une meuf qui utilise le dessin sans autre prétention qu’expliquer des choses qui méritent effectivement d’être dites, c’est lamentable. Utiliser sa maitrise du dessin pour cracher sur une des rares meufs qui arrive à émerger c’est minable. On vous a pas tellement entendu pour taper sur marsault, on vous entend pas non plus quand il s’agit de taper sur du mauvais dessin de mec, c’est pourtant pas ce qui manque. Prétendre qu’il ne s’agit que de dessin c’est prendre les gens pour des cons, s’ériger en académicien ou gardien du bon goût pour enfoncer une meuf, c’est consternant. Emma ne dessine pas pour les mêmes raisons que vous, son but n’est pas le même ; et le pire, c’est que vous le savez, et vous persistez à vous planquer derrière cette excuse en carton-pâte. Franchement, ça fait bien pitié d’utiliser une parole publique, sa notoriété et sa maitrise du dessin pour ce genre de choses. Croyez vous encourager quiconque à creuser ou travailler ce moyen d’expression en leur crachant à la gueule tout votre mépris ? allélouia : vous êtes mûrs pour faire prof de beaux-arts. Et c’est pas un compliment.
et ce dernier texte confirme donc, ça n’est pas tant le dessin qui vous dérange mais qu’on parle de féminisme. Encore une preuve, s’il en fallait, que le féminisme a toute sa place partout, y compris dans la bande dessinée.

J’ai posté ceci sur la page de Larcenet. Quelqu’un m’a dit qu’on voyait pas bien le rapport avec Marsault qui lui sait dessiner (mandieu). Alors j’ai expliqué :

Le rapport avec Marsault c’est que le dessin y est aussi critiquable, et que son propos est autrement plus gerbant (que celui de Emma), et que la légitimité et la visibilité de Larcenet auraient sans doute été utiles quand il s’agit aussi de freiner la complaisance avec l’extrême droite dans notre milieu. Je trouve qu’il y a un rapport, moi, quand des gens de cette envergure choisissent, et je dis bien choisissent, de taper sur une féministe maladroite en dessin plutôt que sur un facho complet qui bénéficie d’une bonne visibilité. Parce que quand le valeureux Manu part en guerre sur ce sujet du dessin (qui finit par être un souci de propos, quelle surprise) contre une féministe qui dit elle même qu’elle ne sait pas dessiner, nous, on se coltine la déferlante abjecte d’un auteur d’extrême-droite pour nous être opposé-e-s à sa légitimation dans notre propre milieu.
Larcenet, si il a eu écho du travail de Emma et traine sur FB dans ce minuscule milieu qu’est la BD, a forcément entendu parler de ce qu’il s’est passé ce dernier mois. Mais il choisit de prendre la parole, très lue et suivie, pour s’en prendre à une féministe. Ce choix-là est si visible, si impossible à ignorer, il est comme une énorme baffe en pleine gueule, de la part d’un mec qui a eu, fut un temps, des positions qu’on pensait antifascistes.

 

Nous avons été plusieurs à commenter en ce sens, pourquoi ce choix, pourquoi se poser en gardien d’un art (surtout quand on se targue de venir d’une culture plutôt punk, on aura tout vu). Curieux, Larcenet disait qu’il lirait pas et s’en foutait désormais. Il a du effacer des coms au pif, je suppose, et manque de bol c’est tombé sur ces commentaires.
Et dans ces mêmes coms, quelqu’un m’a assommée de stupeur et d’hilarité en me répondant :

 

Blague à part, ce commentaire en dit long sur tout ce qu’il se passe en ce moment. Dans ce cas là, comme dans celui de Marsault ou de Vivès, les seules paroles valables seraient celle émanant de créateurs, et ceux à venir défendre ce travail-là et pour défendre une certaine création. Tout le monde ne peut pas prétendre non plus à la création selon la place qu’on occupe dans cette société, d’ailleurs si des créateurs et créatrices viennent à gueuler contre les propos tenus par d’autres, il suffira de leur ôter leur statut de créateur en arguant qu’iels ont peu de public où qu’iels sont mauvais-es. Dans ce com, il est dit tout le mépris des “gens de culture” pour le populo. Ainsi, le lecteur lambda ne doit pas connaitre pour critiquer ou avoir un regard sur la création, et si on défend une autrice attaquée dans un contexte qui pose un bon nombre de questions, c’est aussi par ignorance. Ce dernier com ressemble beaucoup au texte que j’avais pondu contre les blogs girly et sur lequel j’étais revenue, piteuse, me rendant compte de ma propre misogynie.

Toutes les défenses d’auteurs qui tiennent des propos atroces se rejoignent, qu’il s’agisse de fascisme, de pédophilie, ou d’antiféminisme, et circulent autour de la question de la place de l’artiste ou de l’auteur dans la société, et du rôle de la création dans celle-ci. Il n’y a pas d’un côté le créateur qui sait et de l’autre le regardant qui ignore. C’est par ailleurs assez déstabilisant de prétendre à une certaine idée de la création tout en remettant en cause constamment la capacité des regardeurs à comprendre et apprécier cette création. Pour qui créent ces gens là, on pourrait se demander, et la réponse qui vient tout naturellement quand on voit l’ensemble des réactions est parfaitement écœurante. La culture légitime est bel et bien un outil de domination.
En attendant, les discours dégueulasses continuent de se répandre.
Et si Larcenet fait bien ce qu’il veut sur sa page, et qu’il peut effacer les commentaires qu’il souhaite, c’est tout de même très parlant de choisir d’effacer ceux qui le mettent en face de ses responsabilités. Si il pouvait subsister un maigre doute sur la connaissance qu’il avait de l’affaire marsault, celui-ci a totalement été évacué. Larcenet a fait son choix, et c’est un choix parfaitement dégueulasse.

NOFX c’est de la merde jouée par des couillons, rien à voir avec la vraie musique de Mozart.

6 thoughts on “la lassitude

  1. Ok, donc uniquement signaler très poliment qu’il y a d’autres avis, avec un lien, sur le post en question, fait que :
    1) Manu vire le commentaire aussi
    2) je suis bloqué et je ne peux plus rien commenter chez lui.

    Et il ne reste plus que les petits cœurs et messages de soutien.

    C’est la grande classe, isn’t it ?

  2. Bande de couillons, vous entendre couiner sur vos bisbilles facebookiennes remplit mon cœur d’allégresse… Quand allez-vous quitter cette plateforme toxique et anti-démocratique ??
    Les anarchistes sur Facebook, ha ha ha arfff gnn

    • et qui es-tu donc toi qui navigue sur ce haut lieu de l’autogestion qu’est internet à l’ère de google, un internaute vraiment libre?

  3. Ah ah, la personne qui t’envoie voir chez Tanxxx si tu y es !

    Ça, c’est presque pire. Elle ne dénigre pas seulement le dessin d’Emma (que moi non plus je n’aime pas mais à quoi bon la descendre pour ça ?) mais aussi ses qualités indéniables de scénariste et son propos politique très intéressant. L’air de rien (passer du jugement esthétique au jugement politique) et sous prétexte de super respecter les femmes dans la BD, ce qui lui permet de faire montre d’une grande autorité. On dirait ce que le proféminisme a produit de pire !

    Je suis aussi une féministe qui écrit des trucs de vulgarisation et je trouve le boulot d’Emma super bien. Elle choisit bien ses sujets, les traite de manière claire et stimulante. La dénigrer pour son dessin, et dénigrer par capillarité tout ça qui fait aussi partie du boulot d’une autrice de bande dessinée, c’est en effet dégueulasse.

    Et sur l’autre faf, Jean-Noël Lafarge a fait une belle interv sur la médiocrité de son dessin (en bon prof certes, mais surtout pour montrer aux fans que leur idole n’est pas le technicien accompli qu’ils et elles imaginent) et s’est pris d’anodines menaces d’agression physique dans une relative solitude.

    http://www.hyperbate.fr/castagne/2018/08/08/le-mauvais-dessin/

    Oui oui, c’est vraiment moche.

    • j’essaie autant que faire se peu de pas attaquer sur le dessin sur ces trucs de ces derniers temps parce que ça n’est pas le sujet et que ça risque de dévier encore dans un truc de légitimité à dessiner ou non et c’est pas du tout du tout mon point de vue. Je trouve par ailleurs cet article de JN Lafarge assez naze sous un tas d’aspects, à commencer par ce coup du prof qui corrige au stylo rouge un dessin, aussi laid soit-il, qui a quelque chose de complètement ridicule.
      ça n’est vraiment pas le point ici, ni avant, voire aller juger le dessin contribue tout à fait au problème parce que c’est l’argument premier quand on parle de fond, de fascisme, de misogynie, de pédophilie ou autre, de nous dire “oui mais il dessine bien”, et je crois que chercher à démonter que tel ou tel dessin est mauvais dans un tel contexte c’est passer complètement à côté… parce qu’en plus le dessin de Emma n’est effectivement pas bon et elle le dit elle même et on pourrait nous le retourner aussi facilement si on s’acharne à rester sur ce faux sujet.

Comments are closed.