dégueulement

la pépinière de mon cul incube des litres de merde des formateurs propulsent les jeunes pousses vertes dans la stratosphère des stages et des contrats aidés dans une gerbe aux couleurs de bon goût avec de ci de là une touche fluo jeune tout est frais et pimpant et contributif et plat et géométrique le crowdfunding guette à tous les coins de vernissage dans les cocktails de l’underground t’as trop envie de chialer dans les cacahuètes pour leur redonner du goût.

2 thoughts on “dégueulement

  1. Mais totalement !
    Et j’avais lu “chier dans leur cacahuètes”, mais ça marche aussi. :p

Comments are closed.